Travaux / Réglementation

Construction d'un puits : tout ce qu'il faut savoir

  Mis à jour le 02/08/2021 02:08 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Le forage d’un puits dans un jardin est parfaitement autorisé par le Code de l’environnement, et permet de bénéficier d’un apport gratuit en eau. Vous devrez toutefois respecter un certain nombre de démarches administratives incluant une déclaration en mairie et un contrôle de l’installation. Découvrez comment creuser un puits avec Drimki !

Construire un puit chez soi @Adobestock

Pourquoi creuser un puits traditionnel ?

La construction d’un puits d’eau vous permet d’accéder à la nappe phréatique située sous le terrain pour l’exploiter. L’eau extraite n’est pas potable mais peut être utilisée, par exemple :

  • pour l’irrigation de champs cultivés ;
  • pour le nettoyage de la voiture ;
  • pour le remplissage de la piscine ;
  • pour le fonctionnement du lave-linge ;
  • pour la chasse d’eau des sanitaires.

Les propriétaires procédant à la réalisation d’un forage dans le jardin bénéficient donc d’une eau gratuite. Ils deviennent moins dépendants du réseau public de distribution.

Quelles sont les démarches pour construire un puits chez soi ?

Tout particulier a le droit de creuser un puits dans son jardin ou son terrain privé afin d’extraire de l’eau. Le décret n° 2008-652 du 2 juillet 2008 a cependant encadré cette pratique de façon précise.

La réalisation d’un ouvrage de prélèvement d'eau souterraine à usage domestique doit tout d’abord faire l’objet d’une déclaration préalable. Cette dernière est réalisée auprès de la mairie de la commune concernée, au minimum un mois avant la date de début des travaux . Le formulaire Cerfa n° 13837 02 peut être téléchargé et rempli en ligne. Le dossier de déclaration est obligatoirement accompagné d’un extrait du cadastre, que vous pouvez également obtenir en ligne et gratuitement .

Après la réalisation du chantier, vous devrez par ailleurs :

  • solliciter un laboratoire agréé afin de procéder à une analyse de la qualité de l’eau (la liste des établissements est disponible ici) ;
  • confirmer la fin des travaux en complétant le formulaire initial de déclaration.

La déclaration de fin de travaux doit parvenir à la mairie par courrier recommandé avec accusé de réception, au plus tard un mois après la réalisation du chantier. Vous devrez y joindre le résultat d’analyse des eaux du puits effectué par le laboratoire.

Bon à savoir

Puits profond : déclaration obligatoire à la Dreal
Vous prévoyez de creuser un puits de plus de dix mètres de profondeur ? Une déclaration préalable doit également être faite au moins un mois avant le début du chantier auprès de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.

Comment creuser un puits ?

Un propriétaire peut envisager la construction de deux types de structures :

  • Le puits à buses permet de pomper une nappe phréatique proche de la surface et de faible volume. La profondeur du forage ne dépasse généralement pas 30 mètres.
  • Le puits artésien a pour fonction d’exploiter une eau située plus en profondeur, jusqu’à 70 mètres. Du fait de la haute pression, l’installation d’une pompe n’est alors pas nécessaire.

Quel prix pour construire un puits ?

Le creusage du puits s’effectue généralement au moyen d’une tarière. Lorsque le chantier est réalisé par un professionnel, le coût du forage est compris entre 50 et 100 euros par mètre de profondeur. À ce tarif de base s’ajoute une somme de 1 500 euros environ pour l’achat des divers équipements nécessaires, dont :

  • un mécanisme de pompe ;
  • un ballon de forage ;
  • un surpresseur ;
  • une colonne de refoulement ;
  • les câbles d’alimentation.

Les coûts et la difficulté du chantier peuvent s’accroître selon la nature du terrain : des sols durs, riches en granit ou en grès, peuvent ainsi nécessiter le recours à une foreuse professionnelle. Dans tous les cas, une étude de forage doit être toujours réalisée au préalable afin de vérifier la faisabilité et la rentabilité du projet.

À retenir

● Le forage d’un puits permet de puiser de l’eau dans la nappe phréatique située sous votre terrain.
● Le chantier est soumis à une déclaration préalable et la conformité de l’installation fait ensuite l’objet d’un contrôle.
● Le prix de la construction d’un puits est variable : il dépend, notamment, du type de forage et de la nature du terrain.

L’installation d’un puits dans le jardin est une bonne manière de diversifier votre approvisionnement en eau. Veillez, néanmoins, à ne pas en abuser ! L’installation d’un compteur est obligatoire et vous ne devrez pas dépasser une consommation annuelle de 1 000 mètres cubes.

Partager :