Achat immobilier

Devenir propriétaire : tout ce qu’il faut savoir

  Mis à jour le 27/09/2021 04:09 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Près de 6 Français sur 10 sont propriétaires de leur résidence principale. Poussés par des taux d’emprunt historiquement bas, ils sont de plus en plus nombreux à souhaiter accéder à la propriété. L’achat d’un bien immobilier demeure cependant un processus complexe impliquant de très nombreuses étapes. On fait le point sur ce qu’il faut savoir pour devenir propriétaire.

devenir propriétaire @Adobestock

Pourquoi devenir propriétaire ?

L’acquisition d’un bien immobilier présente plusieurs avantages. Premièrement, la plupart des propriétaires ont recours à un emprunt pour acquérir leur résidence principale. Au lieu de verser un loyer régulièrement à la hausse, ils remboursent chaque mois les mensualités d’un crédit et font ainsi diminuer le montant de leur dette. La plupart du temps, l’achat immobilier s’avère donc plus rentable que la location. À long terme, il assure par ailleurs généralement une plus-value à la revente. La somme dégagée peut permettre d’acquérir un bien plus grand ou de réaliser un investissement locatif afin d’obtenir des revenus complémentaires. Cet achat est de plus sécurisé par des assurances garantissant le remboursement du crédit en cas de décès, de maladie grave ou d’invalidité notamment.

Deuxièmement, si vous êtes propriétaire, vous êtes libre de réaliser des travaux dans votre logement. Vous pouvez par exemple prévoir d’agrandir votre maison, de moderniser votre salle de bain ou encore de fermer une terrasse. Vous pouvez ainsi créer l’habitation la plus adaptée à votre mode de vie dans le respect des règles d’urbanisme et de copropriété.

Enfin, les locataires peuvent être amenés à devoir quitter leur logement à la suite d’une décision de leur bailleur. C’est notamment le cas si le propriétaire du bien souhaite le récupérer pour son usage personnel.

Comment devenir propriétaire ?

Il faut tout d’abord définir avec précision son projet immobilier. Plusieurs éléments doivent être pris en considération. En fonction de la nature de votre achat (résidence principale, secondaire ou investissement locatif), il est nécessaire d’identifier les secteurs géographiques et le type de biens souhaités (maison ou appartement, neuf ou ancien). L’environnement, comme la proximité des transports, des écoles ou encore des commerces, est également un critère essentiel.

Parallèlement, vous devez évaluer votre budget pour l’achat de votre bien immobilier. Celui-ci correspond au montant de votre apport personnel associé à votre capacité d’emprunt. Pour cela, il est absolument nécessaire de consulter un établissement bancaire ou un courtier. Le coût total de votre acquisition immobilière comprend le prix du bien, mais aussi le montant de l’assurance liée au crédit immobilier, les frais de notaire et les éventuels honoraires du professionnel. D’autres dépenses comme les travaux, les charges de copropriété ou encore les impôts locaux doivent par ailleurs être pris en considération lors du calcul de votre budget.

Bon à savoir

Pensez aux aides pour financer l’acquisition de votre bien immobilier
Il s’agit par exemple du prêt à taux zéro (PTZ), des prêts épargne logement, des prêts conventionnés ou encore des prêts d’accession sociale. Pour en souscrire, tous possèdent des conditions spécifiques (niveau de vos revenus ou bien localisation et nature du logement). Renseignez-vous au préalable.

Les formalités nécessaires pour devenir propriétaire d’un bien immobilier

Votre offre d’achat a été acceptée ? Il est temps de signer un avant-contrat avec le vendeur. Celui-ci peut être réalisé sous seing privé ou devant un notaire. Il nécessite la plupart du temps le versement d’un dépôt de garantie.

Vous avez le choix entre la promesse et le compromis de vente. Dans le premier cas, seul le propriétaire s’engage à vous céder le bien pendant une période déterminée. Vous êtes libre ou non de lever l’option d’achat. Dans le second cas, vous êtes engagé à poursuivre la transaction. Seule la non-réalisation des conditions suspensives vous autorise à renoncer à acheter le bien. En vertu de la loi Macron de 2015, l’acheteur bénéficie néanmoins d’un délai de rétractation (sans frais et sans motif) de 10 jours à compter du lendemain de la remise du compromis de vente complété et signé.

Une fois l’avant-contrat signé, prévoyez environ 3 mois pour signer l’acte authentique de vente devant notaire. Entre-temps, vous devez effectuer les différentes démarches pour financer votre achat. Il faut compter approximativement 45 jours pour comparer les offres de crédit, choisir la meilleure proposition, constituer un dossier et obtenir l’accord d’une banque.

À retenir

● Devenir propriétaire est une solution sécurisée pour se constituer un patrimoine.
● Pour acheter un bien immobilier, il est nécessaire de définir avec précision son projet et son budget.
● L’achat d’un logement exige la signature d’un avant-contrat puis d’un acte authentique de vente chez un notaire.

Le jour de la signature de l’acte définitif, vendeur et acquéreur se retrouvent à l’étude notariale pour la lecture de l’acte. En contrepartie du paiement du prix de vente, le vendeur remet les clefs au nouveau propriétaire.

Partager :
Vous recherchez un bien à acheter ?
Trouvez rapidement avec Drimki