L'avis d'un expert

Estimer un appartement ou une maison à Nice

  Mis à jour le 26/11/2020 06:11 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Vous envisagez de mettre en vente votre bien immobilier situé sur Nice ? Avant toute chose, il faut penser à faire estimer correctement votre bien.

De nombreuses solutions en ligne comme notre estimateur Drimki sont aujourd’hui à votre disposition et permettent de réaliser une estimation gratuite et rapide de votre logement. Ce type de service vous donne une première fourchette de prix, mais ne remplace bien évidemment pas l’expertise d’un professionnel. Denis Amoros, conseiller immobilier Optimhome sur le secteur de Nice, nous dévoile les secrets d’une estimation réussie !

Des critères essentiels à prendre en compte

Le lieu de vie : ici, la ville de Nice

En premier lieu, lorsqu’on achète un logement, le critère le plus important est bien entendu sa localisation. Où est-ce que je vais vivre ? Dans quelle ville ? En ce qui concerne Nice, notre expert souligne le fait que la ville centralise bien plus que son centre et son agglomération. Elle est le point d’entrée de nombreuses autres communes de la Côte d’Azur telles que Cannes, Antibes ou encore Monaco, et ce grâce à son aéroport international. Il s’agit même après Paris, du deuxième plus gros aéroport de France en termes de trafic ! Il faut également ajouter à cela, le fait que la Cité des Anges attire de nombreux touristes toute l’année et pas seulement en période estivale !

Un réseau de transport efficace, un aménagement paysager toujours plus important notamment avec la nouvelle coulée verte, des hôpitaux à la pointe de la recherche… Tout cela fait de Nice, une destination de plus en plus prisée par les investisseurs !

L’emplacement précis du bien

Après l’analyse de la ville et de son rayonnement économique, il est impératif de s’intéresser ensuite à l’emplacement précis du bien. Dans quel quartier se situe-t-il ? À Nice et comme dans de nombreuses villes françaises, on observe une grande diversité : de quartiers populaires à quartiers plus confidentiels, le choix est extrêmement large et bien entendu les prix vont varier selon le secteur où l’on se trouve. De plus, des disparités sont également visibles au sein même d’un quartier voire d’une rue, explique notre expert. Un bien peut par exemple être vendu plus cher qu’un autre similaire, car il se situe dans un immeuble mieux côté, avec des atouts supplémentaires. C’est ici que le rôle du conseiller immobilier prend tout son sens ! L’estimation précise d’un bien va se faire avec la connaissance du marché, du secteur en question.

Estimer un appartement ou une maison, c’est pareil ?

Selon notre expert, on ne va pas estimer de la même façon un appartement et une maison. En effet, quand il s’agit d’un appartement, il est essentiel de prendre en compte l’environnement global. Généralement localisés en centre-ville, les appartements sont de ce fait bruyants, mais ce n’est pas pour autant que cela doit influencer à la baisse le prix d’une estimation. « Quelque part, on choisit d’être urbain », souligne Denis Amoros, « vivre en ville permet d’être proche des commerces et de pouvoir tout avoir à porter de main. En revanche, si l’on souhaite du calme, il faut s’excentrer de la ville, donc des commodités et accepter l’inconvénient des transports ».

Pour estimer une maison, on appuiera donc plus précisément sur les critères de tranquillité et de sécurité. Le quartier sera encore plus étudié que pour un appartement. Une maison de 150 m² à Mont Boron peut par exemple se vendre 1,8 millions d’€ tandis que la même maison dans le quartier de St Sylvestre va coûter 700 000 €.

Lors de l’estimation d’un appartement, il faut également faire attention au statut de la copropriété. En effet, si le bien destiné à être vendu est soumis au statut de la copropriété, l’expert doit en prendre note dans son estimation et bien étudier les différents points auxquels devra faire face le futur acheteur, notamment les charges à venir.

« C’est incontestable, à Nice, on aime vivre à l’extérieur ! » Autrement dit pour notre conseiller, avoir un appartement ou une maison avec un extérieur permet d’augmenter le prix d’une estimation. Si vous ajouter à cela, les critères « sans vis-à-vis », « bien exposé » et « avec vue mer », on passe du simple au double !

Une relation de confiance

Pour notre expert niçois, l’estimation d’un bien par un professionnel est certes beaucoup plus précise, mais elle permet également de tisser les bases d’une relation de confiance. D’une part avec le vendeur et de l’autre avec les futurs acquéreurs. L’expert, grâce sa connaissance du marché, à l’évaluation de tous les critères propres au logement va pouvoir justifier la fixation d’un prix. De plus, si le vendeur souhaite finalement augmenter le prix estimé à la hausse et que le bien n’arrive pas à se vendre par la suite, celui-ci ne pourra pas blâmer l’expertise première du conseiller. Tout est une question de confiance ! Montrer sa productivité, son savoir-faire dans l’estimation d’un bien, impliquer réellement le client permet de gagner sa confiance, rajoute Denis Amoros. C’est également grâce à cette relation qu’un conseiller immobilier peut être amené à gagner l’exclusivité d'un bien.

Partager :
J'estime mon bien immobilier