Prix immobiliers

Immobilier : 3 489€ le m² moyen à fin octobre 2022

  Mis à jour le 29/01/2023 09:01 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Après des mois de hausse soutenue, les prix de l’immobilier à fin octobre 2022 n’augmentent que très légèrement sur les 3 derniers mois. Explications dans le dernier baromètre LPI !

L'immobilier en france en octobre 2022 @Adobestock

Les ventes de logements anciens toujours en baisse

D’après le dernier baromètre LPI, le nombre de compromis de vente signés en France à fin octobre 2022 est en recul de 14,2% par rapport au mois d’octobre 2021. Même si le nombre de ventes de logements anciens a rebondi en octobre par rapport aux mois d’août et septembre, ce rebond reste très léger. Sur les 10 premiers mois de l’année 2022, l’activité enregistrée baisse de 11,8% en glissement annuel.

« L’environnement du marché de l’ancien s’est encore dégradé, depuis la fin de l’été. Les conditions de crédit se détériorent toujours un peu plus : les taux d’intérêt ont rebondi en octobre à la suite de la révision du taux d’usure et l’offre bancaire est malmenée par la remontée des taux d’intervention de la BCE qui altère les marges des établissements distributeurs. En outre, le renforcement de l’inflation affecte encore un peu plus le pouvoir d’achat immobilier des ménages. Alors que la hausse des prix des logements anciens n’a guère fléchi, se renforçant même sur de très nombreux territoires. » explique Michel Mouillart, porte-parole du baromètre

La hausse des prix anciens progresse légèrement sur 3 mois

En octobre 2022, le prix des logements anciens continue d’augmenter, mais le rythme de la hausse ralentit tout de même. Après une augmentation soutenue durant les 2 mois d’été, on enregistre à fin octobre, une augmentation de 0,2% au cours des 3 derniers mois avec un prix au m² signé de 3 489€, tous biens confondus. Dans le détail, on note une hausse de 0,4% sur 3 mois (4 203€/m²) sur le marché des appartements, tandis que les prix restent stables sur le marché des maisons (2 818€/m²).

En revanche, en glissement annuel, l’augmentation des prix de l’immobilier ancien s’accélère pour atteindre +4,6% au global : +4,1% pour les maisons et +4,9% pour les appartements anciens.

« […] la transformation du marché se poursuit : une partie de la demande pénalisée par les exigences d’un apport personnel plus élevé se déplace vers les zones où les prix sont plus accessibles, y renforçant les tendances haussières préexistantes ; alors que la concurrence entre les acquéreurs les mieux dotés en apport personnel s’accentue sur les zones les plus convoitées, dans le contexte d’une raréfaction de l’offre. » ajoute Michel Mouillart
Ville Hausse sur 1 an Prix des appartements anciens au m²
Lille + 7,7 % 4 140 €
Le Havre + 13,4 % 2 545 €
Reims + 0,2 % 2 842 €
Rennes + 6,7 % 4 204 €
Paris + 0,9 % 11 440 €
Strasbourg + 3,5 % 4 125 €
Nantes + 1,8 % 4 244 €
Grenoble + 3,1 % 2 961 €
Lyon + 1,4 % 5 625 €
Saint Etienne + 7,8 % 1 576 €
Bordeaux + 0,8 % 4 988 €
Toulouse + 4,6 % 3 878 €
Nice + 6,0 % 5 237 €
Marseille + 10,7 % 3 678 €
Montpellier + 1,3 % 3 578 €

Les marges de négociation augmentent rapidement

Les marges de négociation continuent d’augmenter en octobre 2022. Elles s’établissent ainsi à 6,1% sur l’ensemble du marché, en moyenne, soit une progression de 46% sur un an !

Dans le détail, on compte une marge à 6,4% pour les maisons et une marge de négociation à 5,8% pour les appartements.

« Mais ces évolutions ne bénéficient guère aux acheteurs, en renforçant leurs capacités de négociation. Car le marché de l’ancien est largement alimenté par la revente de biens par des ménages qui cherchent à acheter un autre logement : si les projets immobiliers des ménages sont contrariés (difficultés d’accès au crédit, dégradation du pouvoir d’achat), les flux de la revente s’allègent et l’activité du marché se contracte. »

À retenir

● 3 489€ en moyenne du mètre carré signé en France dans l’ancien en octobre 2022.
● Le rythme de la hausse des prix dans l’ancien ralentit avec 0,2% d’augmentation sur 3 mois.
● La marge de négociation augmente rapidement en octobre : 6,1% dans l’ancien, tous biens confondus.
● Le nombre de ventes immobilières dans l’ancien est en recul de 14,2% sur 1 an.

Partager :