Prix immobiliers

Immobilier à fin mai : la hausse des prix continue

  Mis à jour le 02/08/2021 02:08 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Le nouveau baromètre LPI/Seloger est sorti ! On détaille avec vous les principaux résultats enregistrés sur le mois de mai 2021.

Baromètre LPI Se loger @Adobestock

Prix dans l’ancien : 4,4% d’augmentation sur un an

Selon les derniers chiffres du baromètre LPI/Seloger, le prix moyen au mètre carré signé dans l’ancien augmente encore en mai mais de façon moins vive par rapport au début de l’année. Cette hausse s’élève à 4,4% sur 1 an et à 1,8% sur 3 mois. Si vous souhaitiez acquérir un logement ancien au mois de mai 2021, il vous fallait ainsi débourser en moyenne 3 673€ le mètre carré signé.

« Le ralentissement de la hausse constaté sur l’ensemble du marché tient en fait à la baisse des prix des maisons anciennes. En mai, leur prix recule de 1% sur 3 mois. Même si cette baisse est moins forte que celle observée durant l’hiver, elle confirme qu’en dépit de sa préférence pour la maison individuelle, la demande se fait moins pressante, de mois en mois. » explique Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI Seloger

Comptez donc 2 953€ le prix au m² signé moyen pour l’achat d’une maison.

En revanche, les prix progressent toujours rapidement sur le marché des appartements avec +6,3% sur 1 an et +3,8% sur 3 mois. Le prix au m² moyen affichait ainsi 4 366€ pour un appartement dans l’ancien.

Bon à savoir

Les prix dans le neuf
● 4 651€ le m² signé au global soit 3,1% de hausse sur un an et 0,3% sur 3 mois
● 2 676€ le m² signé pour une maison neuve (-0,7% sur un an et -6,2% sur 3 mois)
● 5 442€ le m² signé pour un appartement neuf (+4% sur un an et +1,7% sur 3 mois).

10% d’augmentation dans 35% des grandes villes

Les tensions sur les prix immobiliers dans les grandes villes se sont encore renforcées sur le mois de mai. Ainsi, la hausse des prix des appartements est au moins égale à 5% sur un an dans 88% des villes de plus de 100 000 habitants (contre 75% le mois dernier) et elle est même d’au moins 10% dans 35 % des grandes villes (contre 30% en avril).

Pour acheter un logement ancien, il vous faudra ainsi débourser par exemple 19% de plus qu’en 2019 à Angers (+8.9% il y a un an à la même époque), +17,9% à Metz, +16,4% à Mulhouse ou +14,3% à Strasbourg, soit 2 fois plus qu’il y a un an ou encore 13.8% de plus à Orléans (contre + 5.5% il y a un an).

De plus, 73% des villes de plus de 50 000 habitants enregistrent également une hausse annuelle au moins égale à 5%. Comptez par exemple, plus de 9,3% à Bayonne, +11% à Colmar, +18,3% à Valence et jusqu’à plus de 19% à Evreux (19,8%), Poitiers (19,8%), Saint Quentin (19,3%) ou Tourcoing (19,4%).

Fortes disparités des marges de négociation entre les régions

En mai 2021, France entière et tous biens confondus, les marges de négociation continuent de reculer pour s’établir à 3.8 % en moyenne.

Sur le marché des appartements en France, les marges s’établissent à 3,3% en moyenne en mai. En revanche, on constate de fortes disparités selon les régions. En effet, dans les régions où la demande reste forte, ce taux avoisine les 2% : Alsace et Bretagne (2%), Midi-Pyrénées (2,8%), Picardie (1,6%), Rhône-Alpes (2,2%). À l’inverse, il remonte rapidement (au-delà de 10 %) dans d’autres : Centre (11,8%), Champagne-Ardenne (10,7%) et Limousin (17,5%).

Concernant le marché des maisons, les marges se sont à peu près stabilisées autour de 4%. Tout comme pour les appartements, des disparités subsistent selon les régions. Les marges sont par exemple au plus bas (autour de 3%) en Alsace, Ile-de-France, PACA, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées tandis qu’elles atteignent plus de 8% en Bourgogne, Champagne-Ardenne ou dans le Limousin.

À retenir

● 3 673€ du mètre carré signé en France dans l’ancien soit 4,4% de hausse sur un an et 1,8% sur 3 mois.
● 4 651€ du mètre carré signé en France dans le neuf soit +3,1% de hausse sur un an et 0,3% sur 3 mois.
● La hausse des prix s’accélère dans les grandes villes
● Les marges de négociation se sont établies à 3.8% en moyenne au mois de mai.

Partager :