Prix immobiliers

Immobilier Bretagne : les villes les plus chères en 2022

  Mis à jour le 26/06/2022 07:06 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Sur le littoral breton comme à l’intérieur des terres, les prix continuent de flamber. Certaines grandes villes de la région affichent des prix au m2 à plus de 5 000 euros. Découvrez, avec Drimki, quelles sont les villes les plus chères de Bretagne en 2022.

villes les plus chères de bretagne @Adobestock

L’Île-aux-Moines fait la course en tête

L’Île-aux-Moines arrive en tête du classement des villes les plus chères de Bretagne. Ici, les acquéreurs doivent disposer d’un budget médian par m2 de 5 580 € pour pouvoir s'offrir un bien. C’est plus de deux fois le prix au m2 pratiqué dans la région de Bretagne (2 340 €/m²) ou sur l’ensemble du département du Morbihan (2 630 €/m²).

Sur cette île très prisée des vacanciers, les appartements se vendent, en moyenne, 5 480 € le m². Le prix des maisons dépasse, quant à lui, les 6 000 € le m². Les biens neufs atteignent, eux aussi, des sommets. Un logement neuf dans un ensemble collectif se vend ainsi environ 8 210 €/m² contre 9 170 €/m² pour une habitation individuelle neuve.

Des prix de l’immobilier élevés en Ille-et-Vilaine

Il faut se diriger plus au nord de la Bretagne pour trouver les deux autres villes les plus chères de la région. Toutes les deux se trouvent en Ille-et-Vilaine, département bien connu pour ses stations balnéaires.

À Dinard, les prix atteignent ainsi 5 400 € par m². Si les maisons affichent des prix aux alentours de 4 770 €/m², il faut tout de même compter 5 500 € par m² pour un appartement. Cette commune prend même la tête du classement pour les biens neufs. Un budget de 9 720 € par m² est ainsi nécessaire pour acquérir un appartement neuf. C’est encore plus pour les maisons, pour lesquelles les prix atteignent 10 200 € par m². Un record pour la Bretagne !

La Richardais est la troisième ville la plus chère de Bretagne. Située au sud de Dinard, la commune affiche un prix au m2 de 5 370 €. À titre de comparaison, dans l’ensemble d’Ille-et-Vilaine, les biens immobiliers se vendent, en moyenne, à 3 000 € le m².

D’autres villes du département affichent des prix parmi les plus élevés de Bretagne. C’est le cas, par exemple, de Saint-Briac-sur-Mer qui se positionne en 7ème position (5 240 €/m²) ou encore Saint-Malo en 9ème position (5 120 €/m²).

À Belle-Île-en-Mer, l’immobilier coûte cher

Parmi les communes les plus chères de Bretagne, nombre d’entre elles se situent sur cette grande île, située au sud de Lorient et de Vannes.

Sauzon, petit port de pêche et de plaisance du nord de Belle-Île-en-Mer, affiche ainsi un prix au m2 de 5 340 €. Cette commune occupe donc la 4e place du classement breton. Elle est suivie de près par Locmaria, située dans le sud, où les prix atteignent 5 280 €/m², en moyenne. Enfin, Le Palais, situé cette fois sur la côte est, entre dans le classement en 6ème position avec un prix au m2 médian de 5 280 €.

Ce palmarès ne serait pas complet sans les villes d’Arzon (8ème) et de Saint-Gildas-de-Rhuys (10ème), toutes deux situées sur le golfe du Morbihan. Les prix de l’immobilier pratiqués dans ces communes y sont, en effet, parmi les plus élevés de Bretagne (respectivement 5 170 €/m² et 5 100 €/m²).

Pendant longtemps la Bretagne était synonyme d’immobilier abordable. L’engouement touristique, couplé à la crise sanitaire, ont largement fait grimper les prix dans l’ensemble de la région. De fortes disparités sont toutefois perceptibles. Si certaines villes affichent des tarifs élevés, d’autres secteurs proposent encore de belles affaires.

À retenir

● Avec un prix au m2 de 5 580 €, l’Île-aux-Moines est la ville la plus chère de Bretagne ;
● Le département de l’Ille-et-Vilaine, au nord de la Bretagne, concentre un grand nombre de villes parmi les plus chères de la région, dont Dinard notamment ;
● Les villes de Sauzon, Locmaria et Le Palais situées à Belle-Île-en-Mer se classent dans le palmarès des villes bretonnes les plus chères en matière d’immobilier.

Partager :