Immobilier de prestige : la France reste le pays le plus attractif au monde !

Publié le 29/07/2020 10:07 | Par Laura Martin

L’immobilier de prestige aura bel et bien résisté à la crise sanitaire liée au Covid-19. C’est en tout cas ce que laisse penser le bilan de l’étude réalisée par Belles Demeures du 11 au 29 juin 2020. On fait le point sur les divers résultats de cette enquête menée auprès de 316 futurs acquéreurs d’un bien de prestige en France ayant un projet d’achat dans les 2 prochaines années. Entre perception des futurs acheteurs et réalité du marché immobilier, découvrez tous les détails dans notre article !

@Adobestock

Perception du marché de l’immobilier de prestige en France

Acheter un bien de prestige : une valeur refuge

Alors que l’on aurait pu imaginer une baisse de la motivation pour les acquéreurs, il n’en est rien : le marché immobilier de prestige français résiste et affirme même ses atouts de valeur refuge ! Sur 10 acheteurs interrogés, 8 restent confiants dans l’aboutissement de leurs projets (même niveau qu’en 2019). De plus, 44% pensent que l’immobilier de luxe reste une valeur de placement aussi sûr qu’avant la crise sanitaire et 15% d’entre eux le considèrent même comme une valeur encore plus sûre.

Un marché français toujours attractif

Bonne nouvelle : le marché immobilier de luxe français est toujours considéré comme le plus attractif au monde ! En effet, bien que nous ayons perdu 8 points par rapport à l’an dernier, 34% des interrogés ont privilégié la France aux autres pays en termes d’immobilier de prestige ! La Suisse arrive en deuxième position (32%) et le Portugal termine au pied du podium avec 28% des suffrages. En revanche, les États-Unis (-8%), le Royaume-Uni (-6%) et les îles des Caraïbes (-4%) déplorent une baisse rapide de leur attractivité.

Parmi les valeurs montantes observées en 2020, on note par ailleurs un regain d’attractivité pour l’Australie (6% vs 1% en 2019), le Canada (11% vs 5%) et l’Italie (12% vs 10%).

2 acquéreurs sur 3 parient sur une baisse des prix des biens de prestige

Avec la crise sanitaire, les acquéreurs sont nombreux à imaginer une baisse des prix des biens de prestige dans les prochains mois. D’après les résultats de l’étude réalisée en juin dernier, 63% des acheteurs potentiels misent, en effet, sur une baisse des prix dans les 6 mois à venir. A contrario, ce chiffre atteignait par exemple 32% en 2019 quand la majorité des acquéreurs pariait plutôt sur une stabilisation des prix immobiliers (41%) voire une hausse (27%).

@Adobestock

Des prix immobiliers de luxe orientés à la hausse

À l’heure actuelle, acquérir un bien immobilier de prestige dans l’Hexagone, vous coûtera en moyenne 1,63M€ soit +0,3% d’augmentation sur un an. Contrairement aux anticipations des futurs acquéreurs, la baisse des prix n’est donc pas prévue pour tout de suite.

Cette tendance à la hausse varie fortement d’une région à une autre. Quand le prix au m² moyen d’un bien de luxe situé en France s’élève à 7 785€, celui-ci atteint en moyenne 15 400€ à Paris (+3% vs 2019), 14 900€ à Courchevel, 11 040€ au Cap Ferret (+4%), 10 240€ à Chamonix ou encore 7 230€ à Biarritz (+3%).

Parmi les fortes évolutions qui ressortent du baromètre Belles Demeures, on peut également souligner l’envol des prix dans les 6ème et 7ème arrondissements parisiens (+10% de hausse) ainsi que dans le 20ème (+12%). Côté région parisienne, pour devenir propriétaire d’un logement de prestige à Boulogne-Billancourt, il vous faudra débourser 11 000€ du m² (+3,6%). Quant à Neuilly-sur-Seine, comptez environ 13 460€ le m² (+3,5%).

La plus forte augmentation revient au département des Yvelines qui voit son prix au m² flamber avec +14% d’augmentation sur un an. Concernant les autres régions, la Bretagne et le marché Alpin ne sont évidemment pas en reste.

Seule exception au tableau : le Sud-Est méditerranéen qui observe une baisse voire une stabilisation de ses prix immobiliers. On note par exemple -9% sur la Riviera Niçoise et la ville de Cannes mais également -7% pour Saint-Tropez. Néanmoins, acquérir un bien immobilier avec vue mer sur la Côte d’Azur coûte beaucoup plus cher que l’année dernière : +37% d’augmentation du prix au m² dans les Alpes-Maritimes et +24% dans le département du Var.

J'estime mon bien immobilier