Prix immobiliers

Immobilier Strasbourg : quel prix pour un logement en 2021 ?

  Mis à jour le 08/12/2021 04:12 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

La plus grande ville d’Alsace ne manque pas d’atouts. Grâce à sa localisation à 2 heures de Paris, ses institutions européennes, son activité économique florissante, Strasbourg reste très attractive. Globalement, le marché immobilier strasbourgeois reste à la hausse même si des disparités de prix existent entre les quartiers. Avant de réaliser un investissement immobilier à Strasbourg, découvrez avec Drimki les prix du logement en 2021 pratiqués dans la ville.

Strasbourg immobilier 2021 @Pixabay

Immobilier à Strasbourg : des prix médians encore abordables

Dans cette ville étudiante et dynamique, les biens immobiliers se vendent rapidement. En moyenne, 46 jours suffisent en effet pour trouver un acquéreur. Les investisseurs locatifs notamment sont nombreux à s’intéresser à ce marché. Les prix de l’immobilier y demeurent encore raisonnables, contrairement à certaines autres grandes villes françaises.

En effet, si le prix médian s’établit à 3 670 € au mètre carré, les tarifs en entrée de gamme à Strasbourg sont seulement de 2 390 €/m² en moyenne. Les acquéreurs doivent débourser environ 3 730 €/m² pour un appartement et 2 980 €/m² pour une maison. Ces dernières sont d’ailleurs très prisées des acheteurs. Elles se vendent en moyenne en seulement 22 jours.

Le marché a néanmoins tendance à progresser fortement sur l’ensemble de l’agglomération strasbourgeoise. Les prix ont en effet augmenté de 7 % ces douze derniers mois.

Des prix élevés dans certains quartiers de Strasbourg

Dans certains secteurs de la ville, les tarifs ont tendance à s’envoler. C’est le cas notamment des quartiers les plus centraux à proximité de la cathédrale de Strasbourg et des institutions européennes.

Dans le quartier de l’Orangerie, les prix atteignent ainsi 5 210 € au mètre carré. Les acquéreurs apprécient notamment les immeubles bourgeois, vendus 5 080 € au mètre carré, accessibles surtout à une population aisée. Les maisons, rares et prisées des acheteurs, se vendent à près de 6 000 € au mètre carré. Le constat est le même dans les secteurs de la Petite France (5 010 €/m²), du Robertsau (4 910 €/m²) ou encore la Cité de l’Ill (5 760 €/m²). Mais c’est dans le quartier résidentiel arboré des Contades que les tarifs atteignent des sommets avec un prix médian au mètre carré de 5 910 €/m². Les appartements très recherchés sur ce secteur se vendent en moyenne à 6 310 € au mètre carré. Rues de Turenne, des Arquebusiers et René-Hirschler, ou les quais Koch demeurent les secteurs les plus prisés.

Immobilier à Strasbourg : les quartiers les plus abordables

Dans cette agglomération alsacienne, de bonnes affaires sont encore disponibles. Le marché strasbourgeois dispose en effet de secteurs plus raisonnables notamment pour les primo-accédants, les investisseurs locatifs et les jeunes familles.

Nous pouvons par exemple citer le quartier de Cronenbourg Ouest, desservi par le tramway, où le prix médian s’établit à seulement 2 550 € au mètre carré. La Montagne Verte, au sud-ouest de Strasbourg, offre des tarifs similaires aux acquéreurs et aux investisseurs (2 610 €/m²). Enfin, pour acheter un logement à Strasbourg à moins de 3 000 € au mètre carré, il est également intéressant de se tourner vers les quartiers de Koenigshoffen Ouest (2 910 €/m²) et Hautepierre (2 630 €/m²).

À retenir

● Strasbourg est une agglomération française majeure où les prix de l’immobilier demeurent encore raisonnables.
● Les Contades et l’Orangerie sont les quartiers les plus chers pour acheter un logement à Strasbourg.
● Pour des prix au mètre carré médian inférieurs à 3 000 €, il est la plupart du temps nécessaire de quitter Strasbourg intra-muros.

Strasbourg offre enfin la possibilité à des primo-accédants de vivre en intra-muros à un budget raisonnable. À proximité immédiate de l’hypercentre et bien desservi par les transports en commun, le quartier de la Gare (3 860 €/m²) ou celui de l’Esplanade (3 680 €/m²) sont ainsi très plébiscités par les jeunes ménages.

Partager :