Indicateur DRIMKI/BVA des projets immobiliers : les intentions des Français après le déconfinement

Publié le 04/06/2020 10:06 | Par Laura Martin

Après avoir interrogé les Français sur leur projet immobilier à deux reprises : avant la crise sanitaire (les 18 et 19 février) ainsi que pendant la période de confinement (les 25 et 26 mars), nous avons choisi de réitérer l’expérience une troisième fois. En effet, il était particulièrement intéressant de connaître l’état d’esprit des Français post déconfinement. Plus précisément : quelles sont à l’heure actuelle, leurs intentions d’achat immobilier ?

@Adobestock

En partenariat avec l’institut de sondage BVA, nous avons donc réalisé une enquête par Internet du 18 au 19 mai sur un échantillon représentatif de 900 Français âgés de 25 ans et plus.

Les résultats de notre indicateur sont très encourageants et il semblerait même que l’épisode de confinement subi n’ait pas eu d’impact significatif sur la capacité des Français à envisager un projet immobilier dans l’année à venir.

17% des Français déclarent avoir un projet immobilier dans les 12 prochains mois

  • Près d’1 Français sur 6 âgé de 25 ans et plus déclare avoir un projet immobilier dans les 12 mois à venir (17 %), un résultat en légère hausse par rapport à la mesure enregistrée en mars (15%) et stable par rapport à février (17%).
  • Une ambition davantage partagée par certaines catégories : les cadres (33%), les Français âgés de 25 à 34 ans (31%) ou de 35 à 49 ans (22%), les personnes ayant des enfants (25%), les diplômés d’un Bac+ 2 ou plus (24%), les personnes ayant un revenu mensuel net supérieur ou égal à 3500 (22%) sont ainsi plus susceptibles d’avoir un projet immobilier. C’est également le cas pour les Français habitant actuellement dans les régions Normandie (32%) ou des Pays de la Loire (30%), c’est-à-dire des zones relativement plus avancées en termes de déconfinement.

L’achat du premier logement reste en tête des projets immobiliers des Français

  • Auprès des Français âgés de 25 ans et plus ayant un projet immobilier, l’achat du premier logement constitue le projet le plus fréquent : 41% d’entre eux déclarent ainsi envisager d’acheter leur premier logement ou un terrain pour construire un logement. Un projet davantage exprimé par les Français âgés de 25 à 34 ans (55%) ainsi que par les professions intermédiaires (57%) et les employés et ouvriers (53%) et qui s’avère globalement stable par rapport à la période du confinement (+1 pt par rapport à mars 2020) et celle précédant le confinement (-1 pt par rapport à février).
  • La vente de son logement pour en acheter un autre ou un nouveau terrain pour construire un logement arrive en seconde position : elle est envisagée par plus d’un quart des Français âgés de 25 ans et plus ayant un projet immobilier (27%), de manière comparable à mars (28%) et février (27%). Les personnes âgées de 50 ans et plus sont ici plus nombreuses à exprimer ce projet (37%).
  • L’achat d’un logement pour le louer est par ailleurs prévu par 18% des personnes ayant un projet immobilier, notamment celles disposant d’un revenu mensuel supérieur ou égal à 3 000€ (29%), quand l’achat d’une résidence secondaire est envisagé par 10% d’entre eux (16% auprès des cadres). Des proportions stables là aussi par rapport à mars et février.
  • Plus marginalement, la vente de son logement sans en acheter un autre n’est envisagée que par 4% des Français âgés de 25 ans et plus ayant un projet immobilier.

En conclusion et comme nous l’avions présagé lors de notre précédent sondage, la baisse constatée sur le nombre de Français ayant un projet immobilier était principalement liée à l’expectative sur la durée du confinement mais également sur la gestion de l’après-crise.

Reste à savoir comment le marché immobilier va rebondir dans les semaines à venir (nombre d’annonces immobilières, visites…) et quelles auront été les conséquences de la crise sur les prix immobiliers.

L’ensemble de l’étude est à retrouver ici

J'estime mon bien immobilier