Prix immobiliers

Immobilier : la hausse des prix se renforce en Province

  Mis à jour le 25/05/2022 11:05 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Le dernier baromètre LPI qui regroupe les données de 12 acteurs majeurs du secteur dont Capifrance et Optimhome, est sorti. On fait le point sur les tendances du marché immobilier en France à fin décembre 2021.

baromètre LPI @Adobestock

Un marché immobilier 2021 en demi-teinte

Sur l’année 2021, on note une hausse du nombre de compromis signés de 7,3 %. Dans le détail, les ventes ont progressé de 21% en glissement annuel au 1er semestre puis elles ont ensuite reculé de 3,1% au 2ème semestre 2021.

« La demande a pu bénéficier de conditions de crédits exceptionnelles, avec des taux d’intérêt descendus à un niveau inconnu jusqu’alors et des durées des prêts qui se sont encore accrues. Mais cela n’est plus suffisant pour atténuer les conséquences du resserrement du crédit imposé par La Banque de France. Et au final, le nombre des logements anciens acquis par des particuliers en 2021 est resté en retrait de 8.8 % par rapport à l’année 2019. » explique Michel Mouillart porte-parole du baromètre

Le prix des maisons individuelles en baisse

Sur le marché des maisons, qu’il s’agisse de l’ancien ou du neuf, le dernier baromètre LPI relève une baisse des prix de l’immobilier en glissement annuel. En effet, acquérir une maison dans l’ancien s’élève à 2 738€ le m² signé en décembre 2021 soit 7,3% de moins par rapport à décembre 2020. Sur le marché du neuf, on constate même un recul de 14% sur un an avec un prix qui atteint 2 153€ le m² signé.

En revanche, il est intéressant de souligner que la courbe des prix au m² s’est inversée à partir de juillet. Les prix durant le 4ème trimestre 2021 ont même augmenté de 2,9% dans l’ancien et de 1% dans le neuf.

Renforcement des prix des appartements

Les prix signés pour des appartements continuent leur ascension ! Ainsi, sur le marché de l’ancien, on atteint 4 054 € le m² signé en moyenne à fin décembre 2021. Ce chiffre a augmenté de 6,5 % sur un an, contre 5,5 % à la même période en 2020.

« En 2021, la hausse des prix des appartements anciens s’est renforcée dans la plupart des villes de plus de 50 000 habitants. Les prix ont augmenté dans 92 % de ces villes (88 % en 2020). L’augmentation ayant été de plus de 10 % (respectivement 5 %) dans 32 % des villes (respectivement 65 %). Et le mouvement a été largement porté par la Province, dans ces villes où les prix sont bien loin de ceux de Paris et de sa première couronne : par exemple, 10 villes de Province ont connu des augmentations d’au moins 15 %, mais seulement 3 villes franciliennes. D’ailleurs, sur Angers, Beauvais, Laval, Montauban et Vannes, la progression des prix a été supérieure à 18 % : donc loin devant le + 8.7 % constaté sur Paris ! » ajoute Michel Mouillart

Pour les appartements neufs, l’augmentation des prix s’est également poursuivie à un rythme soutenu : + 5% sur 1 an avec 5 636€ le m² signé en décembre.

Les marges de négociation remontent en fin d'année

Dernier point soulevé par le dernier baromètre LPI : depuis le début de l’été 2021, les marges de négociation ont nettement remonté ! Ainsi, elles s’établissent à 5% en moyenne tous biens confondus en fin d’année 2021.

Plus précisément, les acquéreurs renoncent davantage à une partie de leur pouvoir de négociation sur le marché des appartements (4,3%) que sur celui des maisons (5,7%).

À retenir

● Le volume de transactions est en hausse de 7,3% sur un an ;
● 2 738€/m² pour une maison et 4 054€/m² pour un appartement dans l’ancien ;
● 2 153€/m² pour une maison et 5 636€/m² pour un appartement dans le neuf ;
● La marge de négociation atteint 5% en moyenne en décembre 2021.

Partager :