Prix immobiliers

Prix immobilier Gard : une destination à ne pas négliger

  Mis à jour le 28/11/2021 04:11 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Des Cévennes aux rivages méditerranéens, le Gard ne manque pas d’atouts. Avec des prix immobiliers moins élevés que ceux constatés dans les départements limitrophes (Bouches-du-Rhône et Hérault notamment), le Gard s’impose comme une destination immobilière à ne pas négliger.

Immobilier Gard @Adobestock

Le Gard : ouvert à tous les projets immobiliers

Au 3e trimestre 2021, on relève dans le Gard un prix moyen du m² à 2 390 €. Les biens d’entrée de gamme se négocient à 1 530 €/m² tandis qu’à l’opposée les biens de prestige s’affichent en moyenne à 3 430 €/m². Ces prix raisonnables et l’existence d’une solide infrastructure routière (autoroutes A9 et A54 notamment) peuvent nourrir tous les projets : résidences principales, secondaires ou investissement locatif. Le Gard n’est en outre pas avare d’opportunités professionnelles. Les bassins d’emplois d’Alès, de Nîmes, le Vigan et Bagnols-sur-Cèze abritent des secteurs d’excellence (agroalimentaire, chimie, mécanique, énergie, pharmacie, matériaux de construction et textile). Avec près d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires, le tourisme s’est imposé comme le moteur économique du département. Le patrimoine naturel et l’héritage romain, des arènes de Nîmes au Pont du Gard attirent chaque année des centaines de milliers de touristes. Une aubaine pour les investisseurs sur le marché de la location saisonnière. Ces derniers trouveront à Nîmes des T1 au prix moyen de 2 970 € le m², à 3 470 €/m² à Aigues-Mortes, à 4 370€/m² au Grau-du-Roi et 3 590 €/m² à Uzès.

Primo-accédants dans le Gard : où concentrer vos recherches ?

Comme toujours dans les départements du littoral, les communes les plus proches de la mer sont aussi les plus chères. C’est donc dans le nord du Gard, au pied des Cévennes que les primo-accédants trouveront les biens immobiliers au meilleur prix. À défaut de bénéficier de la proximité des plages, ceux-ci trouveront des espaces naturels préservés. À l’extrême nord du département, la commune de La Grande-Combe affiche un prix immobilier parmi les plus bas du département. Il vous faudra ainsi débourser en moyenne 936 €/m² pour devenir propriétaire dans ce joli bourg cévenol. Plus à l’ouest, Le Vigan propose des biens en moyenne à 1260 €/m².

On notera également que les villes de Beaucaire (1940€/m²), Alès (1800€/m²) ou Bagnols-sur-Cèze (1790€/m²) affichent toutes des prix moyens du m² inférieurs à 2 000 €.

Quid de Nîmes ?

Cœur géographique, économique et administratif du département, Nîmes affiche un prix moyen du mètre carré à 2 660 €. Dans le détail, les appartements se négocient en moyenne à 2 590 €/m² et les maisons à 2 750 €/m². Les acheteurs disposant d’un budget important trouveront dans la ville des appartements et des maisons hauts de gamme à respectivement 3 880 €/m² et 3 500 €/m² en moyenne. Pour un investissement immobilier locatif, mieux vaut privilégier le centre-ville et la proximité avec les universités. Les touristes apprécieront de disposer d’un pied-à-terre à côté des arènes, de la maison Carré ou de ce cœur de ville qui concentre les festivités des différentes férias de l’année.

À retenir

● Le Gard est propice à tous les types de projets immobiliers ;
● Les prix les plus attractifs du Gard sont à rechercher dans le nord du département ;
● Nîmes, cœur du département, conserve des prix raisonnables.

Le Gard s’impose comme une destination immobilière de choix autant par ses prix que par la qualité et la diversité des biens proposés. Le patrimoine architectural traditionnel du département affiche beaucoup de caractère. Les amateurs de vielles pierres n’auront aucun mal à trouver des maisons de villes, des demeures de maîtres ou des mas de grande qualité. Parallèlement, les principales villes du département proposent des quartiers pavillonnaires ou un habitat collectif en résidence agréables.

Partager :