Prix immobiliers

Prix immobilier Toulouse Nord : de grosses disparités

  Mis à jour le 25/05/2022 11:05 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Dynamique, la métropole de Toulouse comptait en 2018, 783 353 habitants soit une augmentation de 6,6 % en cinq ans. Toulouse et ses communes voisines attirent, mais quid du marché immobilier local ? On analyse aujourd’hui les prix à Toulouse et dans le nord de l’agglomération. Un focus pour tous ceux qui aspirent à acheter dans la ville rose ou ses environs.

Prix immobilier agglomération toulouse nord @Adobestock

S’éloigner de quelques km pour monter en gamme

Comptez en moyenne 2 670 €/m² à 3 840 €/m² pour devenir propriétaire à Toulouse ou dans une commune du nord de son agglomération. Toutes les communes de ce secteur ne témoignent pas de la même attractivité. Si les biens à vendre partent en moyenne en 39 jours à Castelmaurou (nord-est de l’agglomération), il leur faut en moyenne 81 jours pour trouver preneur à 9 km de là dans la commune de Pin-Balma. On notera qu’à Toulouse même, les biens (maisons et appartement confondus) se négocient en 60 jours au prix moyen de 3 780 €/m² en moyenne. Le secteur considéré offre une grande disparité et une attention particulière au moment de la recherche immobilière. Il est ainsi possible d’acquérir à Cépet un bien haut de gamme à 2 980€ le m² en moyenne, soit à peu près le prix d’un bien en entrée de gamme dans Toulouse (2 790 €/m²). La comparaison devient particulièrement intéressante lorsqu’on sait que Cépet ne se trouve qu’à 23 km au nord du centre-ville de Toulouse.

Les destinations propices à l’investissement locatif

Difficile de jouer la carte de la location étudiante dans le nord de Toulouse. De fait, toutes les universités toulousaines se trouvent soit au centre, soit au sud de la ville rose. Par contre, les communes voisines de l’aéroport de Toulouse Blagnac bénéficient de la proximité des usines Airbus. 25 000 salariés dont certains en mobilité géographique depuis l’un des centres de production européens du géant aéronautique ont besoin d’une location. Les investisseurs ont tout intérêt à se positionner sur des petites ou moyennes surfaces dans les communes de Blagnac, Seilh, Beauzelle ou même Aussonne. Si à Blagnac un T1 se négocie à 3 710 €/m², le même type d’appartement s’acquiert en moyenne à 2 490 €/m² à Aussonne (15 km des usines Airbus).

Les destinations favorables aux primo-accédants

Après avoir vécu en location dans un appartement, les primo-accédants rêvent la plupart du temps de devenir propriétaire d’une maison avec jardin. Les confinements liés à la crise sanitaire ont renforcé l’engouement pour ce type de produit. C’est dans la commune de Lapeyrousse-Fossat, située à 13 km au nord-est du centre de Toulouse, qu’ils trouveront les maisons au meilleur prix. Les maisons d’entrée de gamme s’y négocient en effet en moyenne à 2 230 €/m². Les communes de Saint-Loup-Cammas (2 380 €/m²), Aussonne (2 340 €/m²), Mondonville (2 310 €/m²) offrent des prix à peine plus élevés. On notera que les acquéreurs d’un bien d’entrée de gamme peuvent toujours bénéficier de l’éco-PTZ (Prêt à taux Zéro) pour mener à bien la rénovation énergétique. Ce prêt sans intérêt qui débloque de 7 000 à 30 000 € selon la nature des travaux est en outre cumulable avec le dispositif Ma Prime Rénov’. Dans ces conditions, l’achat d’un bien d’entrée de gamme à rénover devient particulièrement intéressant.

À retenir

● Les prix dans le nord de l’agglomération toulousaine sont très variables ;
● Le marché locatif du nord-est toulousain bénéficie de la présence des usines Airbus ;
● Les primo-accédants peuvent devenir propriétaire d’une maison en entrée de gamme à partir de 2 230€ le m².

Le nord de l’agglomération Toulousaine offre un marché suffisamment diversifié pour répondre à tous les projets et tous les profils d’acheteurs. Qu’il s’agisse d’investir dans la pierre, de monter en gamme ou d’accéder à la propriété, Toulouse et le nord de son agglomération offre de nombreuses opportunités.

* Données Homiwoo 3ème trimestre 2021

Partager :