Prix immobiliers à Nantes : 15% de hausse en 5 ans

Alors que la région Pays de la Loire bénéficie d’une évolution plutôt constante de ses prix immobiliers, ce n’est malheureusement pas le cas pour sa préfecture. La ville de Nantes voit en effet, ses prix augmenter considérablement depuis quelques années. Retour sur ces différentes évolutions.

Les Pays de la Loire, un marché immobilier plutôt stable

2025€ du m², voilà ce qu’il fallait débourser si vous souhaitiez acquérir un bien dans la région Pays de la Loire en 2019. Contrairement à d’autres régions françaises sujettes à des variations beaucoup plus importantes, les Pays de la Loire profitent d’une situation plutôt stable. Après une baisse de ses prix immobiliers de 2% de 2014 à 2015 (1 959€/m² contre 1 997€/m²), ceux-ci n’ont que très légèrement augmenté entre 2015 et 2019 (+3,4% et seulement 0,3% l’année dernière).

Au global, sur les cinq dernières années, seulement 1% d’augmentation a été constaté sur les prix immobiliers, c’est dire la réelle opportunité pour les acquéreurs de la région. Reste à savoir si la tendance de ces dernières années se prolongera sur l’année 2020.

Nantes, la métropole qui rafle tout

En ce qui concerne les nombreuses villes des Pays de la Loire, c’est bien entendu Nantes qui se démarque de ses consœurs. La cité des Ducs de Bretagne voit ainsi ses prix immobiliers grimper en flèche par rapport aux autres communes de la région. Notons par exemple une augmentation de 15% sur 5 ans dont la majorité de 2016 à 2019 (+18%).
Ce phénomène s’explique notamment par l’arrivée de nombreux Parisiens en quête de nouveaux projets de vie. TGV à moins de deux heures de Paris, réseau de tramways performant, océan Atlantique à une trentaine de minutes en voiture mais également projet de métro pour 2030, la ville ne manque pas d’atouts pour séduire ! Selon un sondage réalisé en août 2019 par le site Cadremploi, 48% des cadres parisiens se disent même prêts à quitter la capitale pour s’installer à Nantes. La ville s’est d’ailleurs vu attribuer le prestigieux titre de « Ville où il fait bon travailler » par l’Express pour la troisième année consécutive en 2019, et ce, derrière Rennes et Toulouse. Soulignons également que le taux de chômage y est particulièrement bas (6,6%) par rapport à la moyenne française qui est de 8,4%.

>> Estimer votre bien gratuitement avec Drimki

Grâce à son dynamisme et ses opportunités de travail, Nantes surnommée « la capitale du web » et sa périphérie accueillent ainsi 8000 nouveaux arrivants chaque année. Parmi les quartiers les plus privilégiés par les néo-nantais, on retrouve bien évidemment les quartiers Saint-Félix, Zola, Saint-Donatien ou encore Sainte-Anne…

En revanche, cette demande toujours plus importante met en péril l’équilibre du marché et une réelle pression immobilière se fait sentir. Il existe une vraie pénurie de biens dans le secteur nantais et qui dit pénurie de biens dit forcément flambée des prix ! Aujourd’hui, pour acquérir un bien dans la capitale des Pays de la Loire, il vous faudra débourser pas moins de 3 186€ le m² contre 2 760€ le m² en 2014 (+15% de hausse), ce qui est tout de même beaucoup plus abordable qu’à Lyon ou Bordeaux.

Partager :