Qu’est-ce qu’une offre d’achat ?

Publié le 08/10/2020 12:10 | Par Laura Martin

Dans le cadre de la vente de votre logement, vous allez trouver une ou plusieurs personnes intéressées, et devoir gérer une ou plusieurs offres d'achat.

Il s'agit du premier des nombreux documents qui constitueront le dossier de vente de votre bien immobilier. Il est donc préférable que cet écrit soit irréprochable. L'immobilier a ses propres règles et il faut y mettre les formes. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

L'offre d'achat est un document écrit dans lequel l’acquéreur s’engage à acheter votre maison contre une certaine somme d’argent. Si la proposition d'achat est identique au prix de vente, vous ne pouvez pas la refuser. Mais que se passe-t-il si l’offre est inférieure au prix de vente ? Que contient cette offre d’achat exactement ? On vous explique tout dans cet article.

L'offre d'achat dans une vente immobilière @Adobestock

Quels éléments doivent figurer dans une offre d'achat ?

Les renseignements concernant l’acquéreur
En premier lieu, une offre d’achat doit contenir l’identité de l’acquéreur, et celle des co-acheteurs éventuels, avec : nom, prénoms, adresse, date et lieu de naissance.

Les renseignements concernant le bien
Dans son offre d’achat, l’acquéreur doit indiquer l'adresse complète du bien choisi, ainsi que le type de bien : maison, appartement, terrain, garage ou autre. Ce document peut également préciser la superficie et le numéro de parcelle cadastrale. De plus, l’acquéreur ne doit pas omettre d’indiquer le prix de vente initial, et bien sûr, le montant de son offre. Pour éviter toute confusion, il doit rédiger les montants en chiffres, mais également en toutes lettres.

La durée de validité de l'offre d'achat
Un acheteur doit indiquer la durée de validité de son offre d’achat car celle-ci ne sera pas valable indéfiniment. En règle générale, un acquéreur laisse deux semaines de réflexion au vendeur. Il lui est également recommandé d’indiquer que sans réponse de sa part durant ce délai, son silence sera considéré comme un refus. Cela lui permettra de rendre son offre caduque et d'être ainsi désengagé.

En tant que vendeur, que pouvez-vous faire ?

Une offre d’achat dont le prix est inférieur au prix de vente affiché
Lorsqu’un vendeur reçoit une offre d’achat inférieure au prix de vente affiché, il peut bien entendu la refuser ou faire une contre-proposition, c'est-à-dire proposer un prix qui reste inférieur au prix de vente initial, mais qui est plus élevé que l’offre actuelle.

Une offre d’achat au prix
Si le vendeur reçoit une ou plusieurs offres identiques au prix de vente affiché, celui-ci doit en théorie accepter la première offre au prix émise. Cependant, en réalité, la situation est plus complexe. En effet, un vendeur peut s’il le souhaite refuser une offre au prix si les conditions de la vente ne lui conviennent pas (vente longue, plan de financement avec obtention de crédit immobilier, clause suspensive conditionnant l’achat par la vente d’un bien immobilier…).

En conclusion, l'offre d'achat est une démarche engageante et doit être rédigée et acceptée avec beaucoup de minutie. Elle ouvre la voie des négociations et sert à trouver un terrain d'entente avec l’acheteur. Chacun fait donc un pas pour conclure un accord apte à satisfaire les deux parties.

J'estime mon bien immobilier