Prix immobiliers

Saint-Étienne : 17% de hausse des prix immobiliers sur 1 an

  Mis à jour le 28/11/2021 03:11 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Malgré la forte augmentation des prix de ces derniers mois, l’immobilier à Saint-Étienne reste relativement bon marché. La commune fait ainsi partie des grandes villes les moins chères de France en matière de logement. Drimki revient en détail sur les prix pratiqués sur le marché stéphanois de la transaction.

prix immobilier Saint Etienne @Adobestock

Immobilier à Saint-Étienne : point sur l’état du marché

Avec ses parcs et ses jardins fleuris, ses rénovations urbaines et son faible coût de la vie, Saint-Étienne ne cesse de renforcer son attractivité. La crise sanitaire a accentué cette tendance. Le télétravail a encouragé de nombreux Lyonnais à s’installer dans cette commune où les prix de l’immobilier demeurent abordables.

En effet, acheter un logement dans la cité stéphanoise revient approximativement à 1 320 € le mètre carré. En fonction des quartiers, les prix varient entre 975 et 1 840 €/m². Un appartement situé dans la préfecture de la Loire coûte environ 1 270 €/m². Les acheteurs doivent par ailleurs débourser 1 780 € au mètre carré pour s’offrir une maison. Cette différence marquée s’explique notamment par l’engouement pour les logements individuels avec jardin depuis la fin du premier confinement. Enfin, globalement, les biens trouvent preneur en 61 jours.

Quels sont les quartiers les plus chers de Saint-Étienne ?

À quelques exceptions près, les prix de l’immobilier à Saint-Étienne demeurent relativement constants sur l’ensemble du territoire.

Le quartier du centre-ville, regroupant notamment les ruelles historiques, se présente comme le secteur le plus cher de Saint-Étienne. Les prix de l’immobilier y atteignent en effet 1 850 €/m² en moyenne. Les appartements et plus particulièrement les petites surfaces y sont très prisés. Les prix s’en ressentent. Pour acquérir un T1 dans le centre de Saint-Étienne, les acheteurs doivent ainsi débourser 2 880 € au mètre carré, contre 2 620 €/m² toutes superficies confondues.

Au nord de la ville, le quartier de Terrasse-Bergson-Carnot se place en deuxième position des quartiers les plus onéreux. Dans ce secteur, les biens se vendent en moyenne 1 630 €/m² en 63 jours. En revanche, les maisons très recherchées se vendent ici en seulement 29 jours au prix moyen de 1 880€/m²

Enfin, le quartier Villebœuf-Fauriel-Vivaraise complètent la liste des quartiers les plus chers de Saint-Étienne. Un budget compris entre 1 160 €/m² (entrée de gamme) et 3 230 €/m² (haut de gamme) est ainsi nécessaire pour acquérir un bien dans ce secteur.

Primo-accédants à Saint-Étienne : quels quartiers privilégier pour acheter son premier logement ?

Si globalement les prix de l’immobilier dans la cité stéphanoise restent faibles, certains secteurs proposent des tarifs défiants toute concurrence. C’est le cas par exemple dans le quartier de Portail Rouge-La Métare où le prix au mètre carré s’affiche en moyenne à 961 €. En entrée de gamme, il est même possible de trouver des biens à partir de 786 € le mètre carré. Dans ce secteur, les primo-accédants devront néanmoins privilégier les appartements dont le prix moyen s’établit à 1 100 €/m². Les maisons se vendent en effet bien plus cher aux alentours de 1 720 € le mètre carré.

D’autres quartiers proposent des prix au mètre carré inférieurs à la moyenne de la commune. C’est le cas notamment de Beaubrun-Tarentaise (1 060 €/m²), Valbenoîte-Le Bernay-Valfuret (1 160 €/m²), Bellevue-Le Mont-La Jomayère (1 130 €/m²) ou encore Tardy Colline des Pères (1 140 €/m²).

À retenir

● Malgré l’augmentation des prix à Saint-Étienne ces douze derniers mois, la ville propose toujours des tarifs abordables.
● Le centre-ville demeure le quartier le plus cher et le plus prisé de Saint-Étienne.
● Certains quartiers affichent des prix très bas, idéal pour les primo-accédants et les petits budgets.

À Saint-Étienne, la demande reste forte et les biens immobiliers se vendent rapidement. Le marché stéphanois demeure par ailleurs très attractif pour les investisseurs. Grâce à des logements relativement bon marché, ils profitent en effet d’une belle rentabilité.

Partager :