Achat d'appartement : les questions à poser lors d’une visite

Partager :

Occupé à découvrir son futur lieu de vie, un acquéreur peut oublier des questions importantes concernant le logement, la copropriété ou encore le quartier. Quels sont les points à aborder absolument lors de la visite d’un appartement à vendre ? Drimki vous propose ci-dessous une liste détaillée et complète.

questions visite appartement @Adobestock

Quelles sont les questions à poser concernant le logement ?

Avant de vous intéresser à la copropriété ou à l’environnement général du bien, la priorité consiste, bien sûr, à vous assurer que l’appartement lui-même vous plaît et correspond à vos attentes ! Vos premières interrogations pourront donc porter sur des éléments très basiques tels que :

  • la surface habitable totale de l’appartement, et sa surface loi Carrez ;
  • le nombre de pièces et la superficie de chacune d’entre elles ;
  • la présence d’une cave, d’un garage ou d’un parking ;
  • le type de revêtement mural et au sol, ainsi que leur état général ;
  • l’exposition de l’appartement (plein sud, plein ouest) et sa luminosité ;
  • les possibilités d’aménagement (cloisons abattables, murs porteurs, arrivées d’eau…) ;
  • le type de chauffage ;
  • l’état de l’installation électrique ;
  • le système de ventilation ;
  • le type de vitrage et la qualité d’isolation.

Bon à savoir

Demandez un maximum d’éléments d’information avant la visite
N’hésitez pas à solliciter au préalable l’agent immobilier, conseiller immobilier indépendant ou le vendeur pour obtenir la réponse à toutes vos questions. Vous pourrez ainsi assimiler un grand nombre d’informations avant la visite et vous concentrer plus sereinement sur l’inspection visuelle des lieux.

Quel est l’état général de l’immeuble et de la copropriété ?

L’acquéreur d’un appartement devient aussi un copropriétaire des parties communes. Il doit donc accorder la plus grande attention à l’état général de l’immeuble. N’oubliez pas de poser des questions concernant :

  • la date de construction de l’immeuble ;
  • la date des derniers travaux de rénovation des parties communes, de l’ascenseur, de la façade, des combles… ;
  • la présence d’un gardien ;
  • le type de contrôle à l’entrée (Digicode, entrée libre…) ;
  • le service de ménage des parties communes.

Il est également essentiel de vous renseigner sur le fonctionnement de la copropriété dès maintenant. N’attendez pas la communication du dernier procès-verbal de l’assemblée générale ou de l’état comptable pour vous intéresser :

  • au montant actuel des charges de copropriété, en distinguant si possible le budget habituel de fonctionnement et les provisions pour travaux ;
  • à la quote-part de copropriété attribuée au logement, exprimée en tantièmes ;
  • au type de syndic (professionnel, bénévole ou coopératif) ;
  • aux principales dispositions du règlement de copropriété (horaires autorisés pour les travaux, respect de la tranquillité du voisinage, possibilité d’utiliser le logement à titre professionnel…) ;
  • aux éventuels gros travaux prévisibles dans un avenir proche ou plus lointain ;
  • aux éventuels services de copropriété (laverie, salle de sport…).

Quelles sont les principales caractéristiques du quartier ?

Au-delà des qualités propres de l’appartement et de l’immeuble, n’oubliez pas enfin d’accorder toute votre attention à l’environnement général du bien. Les questions les plus classiques incluent :

  • la qualité de desserte des transports en commun et des grands axes routiers et autoroutiers ;
  • les solutions de stationnement dans l’immeuble et/ou dans la rue ;
  • la présence de commerces de proximité, leur distance à pied et leur type (commerces de bouche, supérette, coiffeur…) ;
  • la proximité des établissements scolaires et des différents services publics (bureau de poste, mairie…) ;
  • le niveau d’insécurité, et plus globalement l’ambiance générale du quartier ;
  • le niveau des nuisances sonores, notamment celles qui ne seraient pas discernables au moment de la visite (par exemple un café-restaurant au rez-de-chaussée) ;
  • les projets de construction, rénovation ou aménagement qui pourraient modifier la physionomie du quartier dans un avenir proche. Il peut être également utile de solliciter la mairie de la commune à ce sujet.

À retenir

● Les questions à poser avant l’achat d’un appartement peuvent concerner le bien lui-même, l’immeuble ou le quartier.
● La visite sera plus efficace et instructive si vous obtenez un maximum d’informations au préalable.
● Considérez l’état actuel de l’immeuble et du quartier, mais aussi leur potentiel à plus long terme.

Quelle que soit la pertinence des questions que vous posez, il est surtout essentiel de ne pas vous limiter à un seul interlocuteur. Profitez de la moindre opportunité pour entamer la discussion avec les habitants de l’immeuble, et n’hésitez pas à contacter l’un des copropriétaires élus au conseil syndical pour en savoir plus.

Partager :