Le prêt relais : définition et fonctionnement

Partager :

Le prêt relais permet de bénéficier d’un crédit pour l’achat d’un nouveau bien allant de 60 à 80 % de la valeur de son logement actuel. Une solution intéressante pour acheter un nouvel appartement avant de vendre le sien. Drimki vous explique en quoi consiste le prêt relais et comment il fonctionne.

Prêt relais @Adobestock

La définition du prêt relais

Beaucoup d’acheteurs trouvent leur nouveau logement avant même d’être parvenus à vendre leur bien actuel. Dans ce cas de figure, le vendeur doit, en principe, rembourser le capital et les intérêts de son ancien et de son nouveau prêt immobilier. Pour éviter la superposition de ces deux échéances, les banques proposent des prêts relais.

En pratique, les établissements financiers accordent une avance de trésorerie au vendeur, qui ne paie que les intérêts de son emprunt immobilier. Une fois la vente réalisée, le crédit relais est soldé.

Le prêt relais évite donc de superposer deux crédits immobiliers et se révèle particulièrement utile lorsque :

  • Le bien actuel rencontre des difficultés pour se vendre ;
  • La signature de l’acte authentique de vente de votre logement prend du temps ;
  • L’acheteur a acquis un bien neuf avec des délais de construction relativement longs.

Bon à savoir

Qui peut bénéficier du prêt relais ?
Le prêt relais n’est pas réservé à certaines catégories d’acheteurs. Les conditions d’octroi sont très similaires à celles applicables à un emprunt classique : revenus, stabilité professionnelle, apports, etc. L’établissement bancaire évaluera par ailleurs la valeur de votre résidence ainsi que le capital restant dû sur votre crédit immobilier actuel.

Les trois formules de prêt relais possibles

Le crédit relais associé à un prêt amortissable

La banque procède à une avance sur le prix de vente correspondant à la valeur résiduelle du bien à vendre. Le reste du prix du logement à acheter est financé par un prêt immobilier classique.

Par conséquent, le vendeur/acheteur verse chaque mois les intérêts de son prêt relais ainsi que les échéances classiques du prêt amortissable (capital et intérêt en général).

Le crédit relais avec « franchise totale » associé à un prêt amortissable

Dans ce cas de figure, les intérêts du prêt relais ne seront remboursés qu’une fois le bien immobilier vendu, avec le capital. Cette franchise est généralement applicable jusqu’à 1 an. Passé ce délai, le vendeur/acheteur doit payer les intérêts mensuellement.

Le prêt relais sec

Dans ce cas de figure, le prêt relais n’est pas associé à un prêt amortissable classique. Il n’est accordé que lorsque le prix du nouveau bien est égal ou inférieur au logement actuel.

Le fonctionnement du prêt relais

Le montant prêté par les banques dans le cadre des prêts relais dépend de la valeur du bien à vendre. Pour obtenir un tel crédit immobilier, il est donc nécessaire de bien faire évaluer son logement et d’apporter à la banque la preuve de sa mise en vente.

Le prêt relais est accordé pour une période allant de 1 à 2 ans. Un renouvellement est envisageable, mais vivement déconseillé au regard du taux d’intérêt applicable. En effet, quelle que soit la formule choisie, les taux d’intérêt applicables aux prêts relais peuvent aller jusqu’à 5 %.

Enfin, pour y souscrire, il est nécessaire d’apporter un certain nombre de garanties. La quasi-totalité des banques demande en effet une assurance décès invalidité ainsi que des sûretés (caution, hypothèque, garantie de l’État). Ces dernières doivent être égales au montant du prêt immobilier demandé.

À retenir

● Le prêt relais est une solution de financement permettant de limiter les frais entre deux biens immobiliers.
● Trois formules sont disponibles : avec franchise, associé à un crédit classique ou sec.
● Il s’agit d’une solution temporaire dont le taux d’intérêt est élevé et les garanties indispensables.

Le crédit relais est une solution de financement à court terme, puisqu’il prend fin automatiquement une fois la vente du premier bien immobilier réalisée. À noter que si vous vendez votre bien plus tôt que prévu, aucune pénalité de remboursement anticipé ne vous sera demandée.

Partager :