Quel est le coût de l'assurance d'un prêt immobilier ?

Partager :

L’assurance de prêt immobilier permet de garantir le paiement des mensualités d’un crédit lorsque survient un événement imprévu, tel que le décès ou l’invalidité de l’emprunteur. Celle-ci peut représenter jusqu’à 30 % du coût total d’un crédit immobilier. Mais quel est le coût de l’assurance d’un prêt immobilier ? Réponses avec Drimki.

coût assurance emprunteur @Adobestock

Comment est calculé le taux de votre assurance de crédit immobilier ?

La prime de l’assurance d’un prêt immobilier se calcule en appliquant un pourcentage sur le montant emprunté ou sur le montant restant dû. Lorsque l’assurance est calculée sur le montant global du prêt, sa mensualité est constante tout au long de la durée de l’emprunt. A contrario, une assurance de prêt immobilier calculée sur le capital restant coûtera de moins en moins cher à l’emprunteur au fur et à mesure du remboursement de son prêt.

Par exemple, pour effectuer le calcul de l’assurance de prêt immobilier sur la somme empruntée, il est nécessaire d’appliquer le taux d’assurance au montant global de votre prêt puis de diviser par 12 mois pour obtenir le montant de vos mensualités.

Plus l’âge de l’emprunteur augmente, plus le taux de l’assurance est important. En 2021, en moyenne, les moins de 30 ans peuvent obtenir un taux compris entre 0,07 % et 0,36 %. Entre 30 et 45 ans, celui-ci est généralement de 0,16 % à 0,36 %. Enfin, au-delà de 45, les taux d’assurance crédit immobilier s’établissent entre 0,37 % et 0,65 %.

Bon à savoir

L’assurance du prêt immobilier est-elle obligatoire ?
Légalement, non. En pratique, les banques imposent aux emprunteurs la souscription d’une assurance afin de couvrir leurs mensualités de crédit en cas d’imprévus.

Coût de l’assurance du prêt immobilier : quels sont les facteurs à prendre en compte ?

Outre l’âge de l’emprunteur, il existe trois types de risques qui peuvent impacter le taux de votre assurance.

  • Le risque médical : un handicap, une maladie de longue durée ou un traitement médical, par exemple, sont pris en compte par l’assurance pour évaluer le coût de votre assurance crédit.
  • Le risque professionnel : certaines professions sont considérées comme à risque par les assureurs. Ces derniers vont ainsi augmenter le montant de vos mensualités.
  • Le risque privé : une activité privée considérée comme dangereuse peut influencer le montant de vos primes d’assurances. Il s’agit par exemple de la pratique d’un sport extrême.

En fonction de ces différents facteurs, l’assureur pourra décider de l'exclusion de certaines garanties ou de l’application de surprimes à payer par l’emprunteur.

Bon à savoir

Où souscrire son assurance prêt immobilier ?
En règle générale, au moment de l’offre de prêt immobilier, l’établissement bancaire propose à l’emprunteur une assurance dite groupe. Ce dernier a néanmoins la possibilité de s’adresser à un assureur externe ou à un courtier en assurances.

Comment réduire le coût de l’assurance du prêt immobilier ?

L’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30 % du coût total d’un crédit immobilier. Pour réduire le montant de vos primes d’assurance, il existe plusieurs options.

Tout d’abord, la loi Lagarde de 2010 vous permet, dès le début de votre prêt immobilier, de souscrire librement une assurance auprès d’un tiers proposant de meilleurs tarifs. On parle alors de délégation d’assurance. Dans ce cas de figure, la banque qui accorde le prêt ne peut en aucun cas augmenter le taux de votre crédit immobilier, ni facturer aucun frais.

Vous pouvez également décider de changer d’assurance au cours de votre crédit. La première année suivant la signature de votre offre de prêt, la loi Hamon vous permet de souscrire une nouvelle assurance plus avantageuse à tout moment. Par la suite, l’amendement Bourquin à la loi Sapin, vous autorise à résilier votre contrat d’assurance à chaque date anniversaire du prêt immobilier. Un préavis de deux mois doit cependant être respecté.

À retenir

● L’assurance emprunteur peut être calculée sur la totalité de la somme empruntée ou uniquement sur le capital restant dû.
● Le coût de l’assurance du prêt immobilier varie en fonction de l’âge et de différents facteurs de risques (santé, professionnel et privé).
● La délégation d’assurance permet, la plupart du temps, de réduire les primes à la charge de l’emprunteur.

Si vous décidez de changer d’assurance, votre banque ne peut en aucun cas émettre un refus, à condition cependant que votre nouveau contrat présente des garanties identiques à celles présentes dans le contrat initialement souscrit.

Partager :