Vente entre particuliers : avantages et inconvénients

Partager :

Pour vendre un bien immobilier, faire appel à un professionnel n'est pas obligatoire, d’autres modes de vente existent. De nombreux vendeurs préfèrent par exemple prendre les choses en main et réaliser une opération de particulier à particulier. Dès lors, quels sont les avantages et les inconvénients de ce mode de vente ?

Avantages et inconvénients de la vente immobilière entre particulier @Adobestock

Les avantages de la vente entre particuliers

Le premier atout de ce type de vente est financier. Les honoraires des agents immobiliers ou conseillers immobiliers indépendants atteignent en moyenne 5% du prix de vente du bien. Dans certains cas, ces honoraires peuvent atteindre 10%. Cela peut donc devenir onéreux.

Une vente entre particuliers offre les mêmes garanties dans le domaine juridique qu’une vente avec un professionnel. La signature du contrat de vente final se faisant obligatoirement devant notaire. L'acte est donc authentique. Le notaire peut intervenir seulement au moment de la signature mais rien n’empêche de le solliciter dès le début de la procédure pour la signature du compromis de vente par exemple. Il pourra alors sécuriser tout le processus de vente.

Vendre de particulier à particulier permet aussi de créer une transaction totalement personnalisée. Le vendeur connaît parfaitement son bien et peut ainsi répondre au mieux aux interrogations des visiteurs. Il peut aussi répondre immédiatement à une potentielle négociation. Pas d'attente donc, ce qui est un avantage réel pour les acheteurs.

Les inconvénients de la vente de particulier à particulier

Cependant, vendre son bien sans passer par un professionnel peut aussi avoir de nombreux inconvénients.

En effet, vous n'êtes pas un expert dans le domaine de l'immobilier et vous n'avez donc pas les mêmes connaissances du marché qu’un professionnel. Il pourra donc s'avérer très difficile de déterminer le bon prix de vente de votre bien. De plus, il faut savoir que les vendeurs ont souvent tendance à surestimer la valeur de leur maison ou de leur appartement.

Dans le cadre d'une vente, la capacité d'achat de l'acquéreur est également un critère capital. Un agent immobilier ou conseiller immobilier indépendant pourra la déterminer avec précision. Si le potentiel acquéreur ne peut obtenir son crédit à cause d'une capacité financière trop faible, la vente ne pourra plus avoir lieu et cela rallongera donc les délais.

De plus, une vente entre particuliers engendre plus souvent des litiges qu’une vente avec un professionnel de l’immobilier. En effet, les deux parties peuvent considérer avoir été lésées lors de la transaction. L'acheteur peut alors mettre en avant des vices cachés ou des malfaçons. Le vendeur est alors entièrement responsable, contrairement à une vente par un professionnel par exemple, où c'est celui-ci qui est tenu responsable.

Lors d’une vente entre particuliers, il est également indispensable de prendre en compte la durée aléatoire de la vente. Vous pouvez vendre rapidement, tout comme vous pouvez rencontrer des difficultés à trouver des acquéreurs potentiels. Cela est souvent dû à un prix de vente mal estimé. Le bien sera donc immobilisé plus longtemps, ce qui peut s'avérer très gênant si vous avez besoin d’obtenir de l’argent rapidement.

Dernier point et non des moindres, cette opération demande aussi beaucoup de temps et de disponibilité. Il faut, en effet, assurer les visites, traiter les demandes des acheteurs potentiels ou encore s'occuper des questions juridiques et techniques. Concernant cet élément, il est préférable de se renseigner au préalable pour maîtriser au mieux la réglementation en vigueur. De même, Il faut également connaître les différents diagnostics à réaliser avant même de mettre en vente votre bien. L’organisation des visites, les vices cachés, la rédaction de l'avant-contrat de vente sont aussi des critères à maîtriser pour réussir une vente entre particuliers.

Partager :