Choisir son mode de vente

Partager :

Lorsque de la préparation d'une vente immobilière et plus précisément lors du choix du mode de vente, 3 solutions s’offrent à nous : choisir de vendre son appartement, sa maison avec l’aide d’un professionnel (agence immobilière ou mandataire par exemple), bien vendre son bien entre particuliers, c’est-à-dire par ses propres moyens, ou vendre son bien à un i-buyer. Les trois présentent des avantages et des inconvénients. On vous explique tout, vous n’avez plus qu’à suivre le guide !

Choisir son mode de vente @Adobestock

Choisir de vendre entre particuliers

Cette méthode concerne entre 35 et 50% des ventes immobilières sur une année. Vendre son bien soi-même permet d’économiser les commissions des agents immobiliers ou conseillers immobiliers indépendants, généralement celles-ci sont comprises entre 5 à 10% du prix de vente.

Cependant, cela requiert de disposer d’un temps libre suffisant pour pouvoir s’occuper de toutes les démarches relatives à la vente du bien immobilier : prendre des photos, estimer son prix correctement, rédiger, déposer et gérer ses annonces immobilières en ligne, répondre aux questions, réaliser les diagnostics obligatoires, organiser les visites…

De plus, vous devrez vous occuper de la négociation du prix de vente avec les acquéreurs intéressés, de la signature du compromis de vente avec ou sans notaire mais également prendre du recul et faire les bons choix si votre logement rencontre des difficultés à se vendre.

Vous l’aurez compris, vendre son bien immobilier entre particuliers demande du temps et une vraie implication !

Vendre son bien immobilier avec un professionnel

Mettre en vente une maison ou un appartement demande donc d’y consacrer du temps. Si vous n'en disposez pas ou si vous ne souhaitez pas vous investir, passer par une agence immobilière ou un conseiller immobilier indépendant reste la meilleure solution.

En confiant le mandat à ce professionnel, celui-ci va alors prendre en charge toutes les démarches. Il pourra vous conseiller sur les transformations à réaliser pour mettre en valeur les atouts de votre bien, rédigera une annonce immobilière attrayante, prendra les photos nécessaires et estimera le prix de vente au mieux en fonction de l’offre et de la demande du secteur géographique. Il s'occupera également des visites et vérifiera la capacité financière des acheteurs potentiels.

Cette méthode vous garantit des conseils professionnels et la liberté de ne vous occuper de rien ! L’agent ou conseiller immobilier fera également tout son possible pour que votre bien soit visible par le plus grand nombre, et cela n'est pas négligeable. En effet, pour attirer les acheteurs, il faut être vu.

Dernier point, faire appel à un professionnel de l’immobilier est une solution pour vendre plus rapidement grâce à un accompagnement personnalisé. Celui-ci se charge de réaliser les diagnostics obligatoires, rédige les propositions de contre-offre mais également le compromis de vente. Ce sont des professions réglementées qui offrent toutes les garanties nécessaires à la bonne exécution d’une vente. Enfin, en cas de vice caché, c'est le professionnel qui est responsable.

Une méthode intéressante : vendre à un i-buyer

Venue tout droit des États-Unis, cette technique de vente immobilière connaît un succès grandissant. C'est une formule qui permet de vendre rapidement son logement. Le principe est simple : le vendeur remplit un formulaire en ligne en indiquant les principales caractéristiques de son bien puis reçoit la visite d’un expert pour estimer un prix de vente au plus près de la réalité du marché. En seulement quelques jours, il reçoit une offre d’achat ferme et sécurisée. Ici, pas de délai de rétractation ou de clauses suspensives !

Tout comme pour les agences immobilières, des frais s'ajoutent. Ces honoraires appelés « frais de service » sont compris entre 7 et 12%.

Les délais à connaître lors d'une vente

Nous venons de le voir, passer par un i-buyer est la méthode la plus rapide pour vendre son bien immobilier. Le délai moyen entre le dépôt d'annonce et la signature de l'acte authentique chez le notaire est en effet de 2 ou 3 mois. En passant par une vente traditionnelle, ce délai se rallonge ! Il faut, en effet, compter en moyenne entre 7 et 9 mois pour trouver un acquéreur, signer un avant-contrat de vente puis l'acte authentique.

Plus précisément, en ce qui concerne les délais à connaître lors d’une vente immobilière classique (entre particuliers ou avec un professionnel), l'estimation du bien et l'annonce immobilière sont, en général, réalisées en un jour. À cela, vont s'ajouter : la recherche de l'acquéreur, la signature du compromis, les 10 jours du délai de rétraction et plus si une clause suspensive est mentionnée dans le compromis, puis le délai de 2-3 mois avant la signature du contrat de vente final.

Partager :