Le diagnostic termites

  Mis à jour le 29/07/2021 03:07 - ( mots)  Par Laura Martin
Partager :

Lors de la mise en vente de votre bien immobilier, vous devrez faire réaliser quelques expertises afin de constituer votre dossier de diagnostics techniques ou DDT. Ces diagnostics sont obligatoires et doivent répondre à des consignes précises en fonction de votre type de bien. Le diagnostic termites en fait partie. Suivez le guide pour en savoir plus et faire les choses dans les règles.

Le diagnostic immobilier concernant la présence de termites @Adobestock

Qu'est-ce que le diagnostic termites ?

Le diagnostic termites permet de détecter si votre bien immobilier est ou sera à court terme infesté par les termites. Ce sont des insectes xylophages qui peuvent faire de gros dégâts dans les habitations dont les fondations et la structure sont en bois (ou dérivé). Certaines régions sont plus touchées que d'autres et ce diagnostic a pour but de lutter contre la propagation des insectes. Il permet également de garantir aux acquéreurs que le bien en cours d'acquisition est sain et non dégradé.

Ce diagnostic est obligatoire et son coût est à la charge du vendeur. Il doit être joint au dossier de diagnostics immobiliers qui vous sera demandé lors des visites du bien, par votre agent immobilier, les futurs acquéreurs puis par votre notaire qui mettra ce dossier en annexe du compromis de vente.

Les maisons individuelles, les parties privatives et les parties communes des lots de copropriétés situées dans des zones identifiées par arrêté préfectoral doivent obligatoirement être soumises à ce diagnostic.

Quelle est la durée de validité de ce diagnostic et en quoi consiste-t-il ?

Le diagnostic termites a, comme tous les diagnostics immobiliers obligatoires, une durée de validité limitée dans le temps. Concernant les termites, le délai de validité du rapport est de six mois. Au-delà de ce délai, vous devrez à nouveau faire intervenir un spécialiste qui effectuera une nouvelle visite et vous transmettra un nouveau rapport mis à jour.

En France, de nombreuses régions sont infestées par les termites, notamment le Sud-ouest. Pour savoir si votre logement doit être diagnostiqué, vous pouvez consulter les zones qui font l’objet d’un arrêté préfectoral sur le site internet de votre département, en mairie ou en préfecture.

Si vous ne présentez pas ce diagnostic ou si vous faites appel à une personne non certifiée pour le réaliser, la vente de votre bien immobilier peut être annulée et vous ou votre notaire pouvez même être passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 300 000 € et d’une peine de prison.

Qui peut réaliser ce diagnostic et à quel prix ?

Pour effectuer ce type de diagnostic, vous devez faire appel à un diagnostiqueur, un professionnel habilité et certifié. Cette personne devra avoir accès à l'ensemble de votre bien immobilier ainsi qu'aux parties communes, extensions, dépendances ou toute autre construction faisant partie du lot immobilier que vous souhaitez vendre.

Le diagnostiqueur effectuera une série de tests et de vérifications, puis il établira un rapport qui vous sera envoyé et que vous devrez par la suite transmettre à votre agent immobilier si vous en avez un, ainsi qu'à votre notaire.

Le prix de ce diagnostic dépend de la surface du bien à analyser. Vous devrez compter entre 50 € et 150 € en moyenne, parties communes comprises.

Si vous souhaitez mettre en vente votre bien, vous ne pourrez échapper à la réalisation de ces diagnostics obligatoires. Ils ont un coût et en tant que vendeur c'est à vous de les prendre en charge.

Nous vous conseillons de faire appel à une même entreprise pour réaliser l'ensemble des diagnostics obligatoires relatifs à votre bien immobilier. Cela permettra de réduire la facture tout en réduisant les déplacements et les intervenants.

Partager :
SIDEBAR